Création - Janvier 2017



Roméo & Juliette

D'après William Shakespeare

 

Mise en scène : Anthony Magnier

 

« Shakespeare continue à expliquer qui nous sommes, en partie parce qu'il nous a inventé. » 
Harold Bloom - Shakespeare, the invention of the human.

Roméo et Juliette fait partie de ces pièces rares et magnifiques qui allient dans une perfection presque inhumaine comédie et tragédie. Shakespeare est un des très rares auteurs à réussir cette prouesse, nous faisant passer du rire aux larmes, de la légèreté à la gravité.
Mais en nous léguant ce chef-d'œuvre, il fait plus, il définit la quintessence du sentiment amoureux. Si cette œuvre, qui a traversé les siècles, est devenue la pièce la plus célèbre de Shakespeare, voire plus célèbre que Shakespeare lui-même, c'est parce qu'elle nous fait ressentir cette flamme unique et merveilleuse. Elle nous fait revivre cet instant étourdissant qu'est le coup de foudre amoureux. Shakespeare réussit cela en évitant toute mièvrerie, grâce à ce subtil mélange entre humour et désespoir, mais aussi en commençant la pièce par se moquer d'un Roméo transi d'amour pour Rosalinde, qui abusant d'oxymores, sombre dans le ridicule.
Cette tragédie annoncée nous bouleverse, car elle est l'enterrement de l'enchantement, elle nous rappelle de ne jamais renoncer au merveilleux, de ne jamais remplacer nos rêves par des regrets.

« L'amour est cette illumination qui soudain, brièvement peut-être, donne sens à l'existence »
Victor Bourgy

Puis vient cette foisonnante galerie de personnages, qui vont d'un Mercutio, sublime bouffon à l'humour distingué, à la triviale nourrice qui inonde ses scènes de plaisanteries crues et vulgaires, au père de Juliette, tyran colérique et violent qui insulte sa fille, au frère Laurent, sorte de sorcier en magie blanche qui cherche à réconcilier les deux familles, à Tybalt, le « roi des félins » dangereux cousin de Juliette. Excitant trombinoscope théâtral. Échauffourées, fête, duel, mariage, enterrement, suicide, Shakespeare ne nous épargne rien, des lieux nouveaux à chaque scène, des situations kaléidoscopiques.

« La tragédie est ironie, ce sont leurs vertus et non leurs défauts qui causent le malheur des personnages. »
Haruki Murakami

Notre envie est d'explorer cet univers en nous rappelant tout ce que Shakespeare a de contemporain, cet amour est une lueur au milieu des ténèbres d'une guerre de clan, dont notre quotidien est aussi émaillé. Ce texte est un formidable terrain de jeu visuel qui appelle des tableaux saisissants. Tout le théâtre est là, du vraisemblable au féérique, du spectaculaire à l'intime. Alors bien qu'étant difficile de décrire, plus d'un an avant, ce que sera notre Roméo et Juliette, les ingrédients que la pièce contient nous semblent parfaitement adaptés aux cuisiniers que nous sommes, et c'est avec un immense plaisir que nous nous lançons dans cette nouvelle aventure.

Anthony Magnier - septembre 2015